Home Afrique GAVROCHE HEBDO – EDITORIAL: A Singapour, un geste d’ouverture à retenir

GAVROCHE HEBDO – EDITORIAL: A Singapour, un geste d’ouverture à retenir

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : July 14, 2020
0

Le 14 juillet aurait pu nous permettre de parler de la France en Asie sud-est. Mais une autre actualité a retenu l’attention de Gavroche: celle des élections législatives Singapouriennes. Sur le papier, la victoire du Parti d’Action populaire, au pouvoir depuis l’indépendance en 1965, est en effet de nouveau totale à Singapour. Le PAP, formation crée par le défunt père de la nation Lee Kuan Yew a remporté une victoire écrasante en sièges: 83 contre une quinzaine pour l’opposition, dont dix pour le parti des travailleurs, son adversaire historique. Mais dans l’île Etat, le nombre de députés n’est paradoxalement pas l’essentiel. C’est la part des suffrages acquis par l’opposition qu’il faut regarder de prés. Or le PAP n’a empoché que 62 % des suffrages. Un autre type de scrutin, moins verrouillé, aurait donc à coup sûr accouché d’un parlement bien plus équilibré.

 

Dans ce contexte, la performance du parti des travailleurs, concurrent historique du PAP, est à retenir. Tout comme la proposition du Premier ministre sortant Lee Hisen Loong (héritier de Lee Kuan Yew) de donner au chef de l’opposition un rôle plus important, et des moyens adéquats. Il est évidemment trop tôt pour savoir si cette ouverture sera suivie d’effets. Le système PAP est un carcan mis en place depuis plusieurs générations. Et les autorités singapouriennes savent utiliser la justice et les poursuites pour décourager toute opposition intempestive. N’empèche: dans ce petit pays d’Asie du sud-est où la corruption est absente, et où l’ascenseur social fonctionne réellement, ce scrutin marque un tournant.

 

Singapour pourrait aujourd’hui se permettre une vraie démocratie. Son état de droit est solide et le niveau de revenu de sa population est similaire à celui des pays riches. Nous n’en sommes malheureusement pas encore là. Mais alors que, partout dans la région, l’étau de la répression et de l’arbitraire a eu tendance à se resserrer durant la crise du coronavirus, ce qui se passe dans l’île Etat mérite d’être salué. Sans cesser d’être vigilant.

 

Et pour vous tous, lecteurs français et francophones, un joyeux 14 juillet !

 

Continuons, avec Gavroche, de prendre (pacifiquement) les Bastilles asiatiques !

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus