Home Accueil PARIS – BOXE THAÏE: A Paris, le Muay Thai Grand Prix fait battre le cœur du Bataclan

PARIS – BOXE THAÏE: A Paris, le Muay Thai Grand Prix fait battre le cœur du Bataclan

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : October 22, 2018
0

Pari tenu et réussi pour les organisateurs de cette nouvelle édition du Muay Thai Grand Prix dimanche 21 octobre au Bataclan. Dans la salle de concert indissociable de la douleur des attentats du 13 novembre 2015, ce tournoi trés réussi de boxe thaïe a chauffé le coeur de plus d’un millier de spectateurs. Partenaire de l’événement, Gavroche raconte cette soirée si siamoise et si française.

 

Un tournoi de boxe thaïe au Bataclan, après le pavillon des Champs Élysées voici quelques mois: Eric Faubert, le promoteur de l’édition parisienne du Muay Thai Grand Prix connaissait les risques d’un tel choix.

 

Faire abriter, dans cette mythique salle de concert blessée à mort par les attentats du 13 novembre 2015, des combats de boxe appréciés d’un public populaire souvent venue de la banlieue de la capitale aurait pu heurter.

 

Erreur. C’est, au long des combats, le cœur du Bataclan qui s’est remis à battre.

 

Une foule de spectateurs passionnés. Une organisation sans faille. Des boxeurs proches de leur public.

 

 

Partenaire de l’événement, Gavroche était fier, dimanche soir, de partager cette émotion à Paris, avec des centaines de fans de boxe thaïe.

 

Preuve que ce sport est un lien fort entre la Thaïlande et la France.

 

 

Le Muay Thai Grand Prix se voulait un tournoi de qualité, réunissant amateurs et professionnels dans un moment d’une grande intensité.

 

Là aussi, la réussite fut complète.

 

Tous les résultats des combats figurent ici et nous ne commettrons pas l’erreur de parler en spécialistes de cette discipline à laquelle Gavroche entend désormais consacrer plus de place sur son site et dans son magazine.

 

On retiendra de cette soirée deux combats: celui de Jeremy Payet, le boxeur expert en K.O. Contre son adversaire John Cha, surnommé «Poings d’acier» par le speaker anglophone haut en couleur et tout en voix, l’athlète français a donné le meilleur de lui-même et réussi le knock-out que tous ses fans attendaient.

 

 

Intensité, force, maitrise de son corps et puissance: c’est une leçon de Muay Thai en version européenne qu’a donné dimanche soir, avec sa barbe de hipster, Jeremy Payet au Bataclan.

 

Le deuxième combat qui a retenu l’attention de Gavroche est celui qui opposait Fanny Ramos à Lena Kessler.

 

La boxeuse française combattait contre son adversaire anglais réputée coriace.

 

Un seul combat féminin était à l’affiche au Bataclan. Mais quel combat !

 

De la volonté, du nerf, de l’endurance et les coups qui font la différence.

 

Une championne confirmée est sortie victorieuse du ring dimanche soir: il nous tarde de suivre Fanny Ramos en Thaïlande où elle se rendra sans doute prochainement.

 

Deux images enfin, pour résumer cette soirée que nous vous conseillons tous de revivre sur le site Muaythai TV.

 

La première est un hommage: celle rendue par le Muay Thai Grand Prix au boxeur quadragénaire Nicolas Bachir, vedette des rings depuis plus de vingt ans.

 

Une blessure l’a empêché de fêter son jubilé par un combat entier face à Singtho Benhamed, mais le respect était au rendez vous.

 

Bravo ! L’autre image celle du boxeur thaïlandais Lay Thong Noi, établi en Suisse, arrivant sur le ring enroulé dans un drapeau Thaïlandais, tandis qu’un de ses coach tenait à bout de bras le portrait du défunt Roi Rama IX et de la Reine Sirikit.

 

Soudain, le royaume lointain était présent au Bataclan.

 

La malchance a faite que le boxeur thaïlandais a dut renoncer sur blessure face à Eddy Sadaoui, mais tout le monde aura gardé en tête sa silhouette, marchant sous la photo du monarque disparu.

 

Le Bataclan, dimanche soir, avait la Thaïlande au cœur.

 

Et la Thaïlande, pour quelques heures, a fait vibrer ce lieu de sa plus belle énergie: celle de l’engagement physique et de la volonté incarnés dans chaque coup porté sur le ring.

 

Commentez, réagissez, complétez nos informations sur redaction@gavroche-thailande.com

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus