Home Accueil THAÏLANDE: Pourquoi la jeunesse peut faire la différence le 24 mars

THAÏLANDE: Pourquoi la jeunesse peut faire la différence le 24 mars

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : March 23, 2019
0

Les élections législatives thaïlandaises du 24 mars seront à coup sûr influencées par les jeunes votants, dont la politisation et l’engagement ressemblent assez fortement à celle des années 70. Les électeurs thaïlandais âgés de 18 à 35 ans représentent désormais un peu plus du quart des quelque 50 millions d’électeurs.

 

Un seul chiffre est actuellement mouliné par les états-majors de tous les partis politiques thaïlandais, à une semaine des élections législatives du dimanche 24 mars.

 

Sept millions de jeunes électeurs thaïs auront en effet ce jour-là le droit de voter pour la première fois.

 

Or bien que leurs intentions de vote ne soient pas claires, beaucoup disent qu’ils ne soutiennent pas la junte militaire au pouvoir depuis 2014 et les partis soutenus par l’armée qui ont été formés pour contester les élections.

 

Les jeunes Thaïlandais pendant des années ont été considérés comme politiquement apathiques.

 

Mais des changements importants sont intervenus.

 

Nombre d’entre eux, interrogés par les médias thaïlandais, disent leur fatigue après les années de manifestations de rue paralysantes de la part des deux factions rivales thaïlandaises, les partisans de la «chemise rouge» de l’ex-Premier ministre exilé, Thaksin Shinawatra, et des groupes royalistes pro-militaires «Chemise jaune».

 

Plus comme avant

 

«Les jeunes d’aujourd’hui ne sont plus comme avant. Nous sommes plus engagés politiquement et notre base d’électeurs est importante » a déclaré au début mars Netiwit Chotiphatphaisal, une activiste étudiante âgée de 22 ans, citée par l’agence Reuters.

 

«C’est une élection très importante pour nous. C’est plus qu’une transition de politiciens, mais un témoignage de notre acceptation de la dictature, d’un moment décisif pour notre avenir. »

 

Un sondage réalisé en décembre par l’Institut du roi Prajadhipok a révélé que 90% des jeunes électeurs âgés de 18 à 24 ans interrogés avaient déclaré qu’ils voteraient lors des prochaines élections, ce qui s’écartait de la sagesse conventionnelle voulant que la jeunesse thaïlandaise soit apathique face à la politique.

 

Cela se compare à seulement 37,9% des Thaïlandais âgés de 15 à 25 ans qui ont déclaré qu’ils étaient «très intéressés ou très intéressés» par la politique avant les dernières élections en Thaïlande en 2010.

 

Nouveau parti

 

Un nouveau parti politique lance un appel direct aux électeurs pour qu’ils votent.

 

Le parti Future Forward, dirigé par l’héritier charismatique d’un empire de fabricants de pièces automobiles, promet un nouveau type de politique qui affaiblira l’armée et ira au-delà des conflits rouge contre jaune.

 

«Les jeunes ont grandi dans une société très conflictuelle. Ils ne voient pas cela comme la nouvelle normalité; ils cherchent un moyen de sortir. Ils cherchent le changement », a déclaré à Reuters le chef du parti, Thanathorn Juangroongruangkit, âgé de 40 ans au moins de moins que les candidats potentiels au poste de Premier ministre des autres grands partis, tous âgés de 50 à 60 ans.

 

Risque de répression

 

Au cours des dernières décennies, le militantisme des jeunes en Thaïlande a été assommé, hanté par la répression violente des soulèvements d’étudiants dans les années 1970.

 

Le 6 octobre 1976, l’armée et des milices avaient attaqué un groupe d’environ 2 000 étudiants de l’université de Thammasat.

 

Réagissez, commentez, corrigez sur redaction@gavroche-thailande.com

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus