Home Accueil THAÏLANDE: Prayuth et Thanathorn, le nouveau duel politique thaïlandais

THAÏLANDE: Prayuth et Thanathorn, le nouveau duel politique thaïlandais

Journaliste : Redaction
La source : Gavroche
Date de publication : March 25, 2019
0

Le premier ministre thaïlandais sortant, le général Prayuth Chan-Ocha, et le fondateur du parti «Anakot Mai» (Le nouvel avenir – Future Forward) Thanathorn Juangroongruangkit sortent vainqueurs du scrutin du 24 mars. Le premier voit son assise politique renforcée par le trés bon score des formations favorables au maintien au pouvoir des militaires. Le second crée la surprise et déboulonne, à Bangkok, le traditionnel parti démocrate. Quelques éléments à retenir sur ces deux hommes…

 

L’avenir politique de la Thaïlande devrait se jouer entre ces deux hommes.

 

Le premier est l’actuel chef du gouvernement, le général Prayuth Chan-Ocha, que le très bon résultat de son parti Palang Pracharath place en position de force pour les futures négociations en vue de former une coalition majoritaire.

 

Candidat à sa succession au poste de premier ministre, l’ancien chef d’Etat major putschiste de 65 ans – leader du coup d’état militaire de mai 2014 contre la première ministre Yinluck Shinawatra – va sans doute se positionner très vite comme le garant de la stabilité politique du Royaume, à quelques semaines du couronnement du Roi Rama X qui aura lieu le 6 mai prochain à Bangkok.

 

Le second vainqueur de ce scrutin est Thanathorn Juangroongruangkit, fondateur et leader du parti « Anakot Mai » qui, avec 80 députés, devient la troisième force politique du pays et bénéficie du soutien massif des jeunes électeurs.

 

Cet homme d’affaires de 41 ans, héritier d’une dynastie familiale qui possède l’équipementier automobile Thai Summit, a réussi à déboulonner dans les grandes villes (et notamment à Bangkok) le parti démocrate.

 

La grande question porte sur ses liens avec l’ancien premier ministre en exil Thaksin Shinawatra, qui aura été le troisième homme de ce scrutin, bien que toujours en exil.

 

Le parti Pheu Thai pro-Thaksin voit en effet sa suprématie politique s’éroder, même s’il demeure la première formation politique du Royaume.

 

Il s’agit désormais, pour ces deux hommes, de trouver ou non un compromis.

 

Une fois les résultats du scrutin validés par la Commission électorale – son communiqué était attendu lundi soir, heure de Bangkok – les grandes manœuvres en vue de constituer une coalition vont en effet démarrer.

 

Réagissez, commentez, corrigez sur redaction@gavroche-thailande.com

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus