Home Accueil FRANCE – VISA: Les visas d’entrée en France (suite…)

FRANCE – VISA: Les visas d’entrée en France (suite…)

Journaliste : Marie Normand
La source : Gavroche
Date de publication : September 12, 2018
0

Nous avions fait le point, le mois dernier, sur la procédure classique de demande de visa d’entrée en France pour les ressortissants thaïlandais. Certains lecteurs nous ont posé des questions complémentaires. Voici les réponses apportées par le consulat de France à Bangkok.

 

– Ma carte consulaire me dispense-t-elle de fournir une attestation d’accueil pour obtenir un visa de visite privée ?

 

Non. Le consulat indique qu’il n’existe aucune réglementation à ce sujet. L’immatriculation ne constituant pas de garantie supplémentaire, elle ne dispense en aucun cas de l’attestation d’accueil (voir le numéro de mars de Gavroche), même si l’hébergeant n’a plus de domicile en France.

 

Pourquoi les documents à présenter sont-ils si nombreux ?

 

Si une attestation d’accueil est désormais demandée par le service des visas, c’est notamment pour «évaluer le risque migratoire». «Un demandeur parfaitement franc n’a aucune raison de se voir refuser son visa», explique le consul de France en Thaïlande, Jean-Luc Delvert. D’après lui, la procédure n’est pas si compliquée. Le taux de refus de ce type de visa est même le plus bas de l’espace Schengen, dont relève la réglementation des visas de court séjour. «Cette idée de complexité est entretenue par les agences proposant une assistance à la délivrance de visa», estime Jean-Luc Delvert.

 

– La procédure va-t-elle changer ?

 

A l’horizon 2009, le service des visas introduira la biométrie. «Tous les demandeurs, même ceux qui prennent part à un voyage organisé, devront se présenter personnellement au service des visas», indique le Consul. Cette «sécurisation Schengen» permettra à la police des frontières de vérifier l’identité du détenteur du visa.

 

– Quelle est la procédure pour les enfants de couples mixtes non-mariés ?

 

Les enfants ont bien entendu droit au séjour. Leur enregistrement à l’état civil garantit une «procédure allégée».

 

– N’est-il pas plus simple de se marier pour ramener sa compagne/son compagnon en France ?

 

Pas sûr. Si la procédure n’a pas été renforcée pour les demandes de visa de court séjour, elle l’a en revanche été pour les demandes de visa pour mariage avec un ressortissant français. Une audition du couple, assez poussée, est notamment obligatoire.

 

– La police des frontières peut-elle refuser l’entrée de mon ami(e) en France alors qu’il/elle détient un visa ?

 

Oui. Si le visa est un pré-requis indispensable, il ne constitue pas un «droit d’entrée». Les ressortissants étrangers doivent être en mesure de présenter à la frontière les justificatifs réglementaires relatifs à l’objet du séjour, aux moyens d’existence et aux conditions d’hébergement.

 

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus lus