Home Livres du mois Francophonie, Pour l’amour d’une langue

Francophonie, Pour l’amour d’une langue

Date de publication : October 29, 2019
0

Gavroche a plusieurs fois porté à la connaissance de ses lecteurs les publications de la collection «LAme des peuples» des éditions Nevicata. Le Viêtnam et le Cambodge de Jean Claude Pomonti sont désormais des références. Le Laos de Bruno Philip est l’un des rares livres récemment publié sur le pays du million d’éléphants. La Birmanie de Guy Lubeigt est une découverte de ce pays mosaïque qu’est l’actuel Myanmar. Nouvelle initiative, qu’il convient de saluer chaleureusement: «Francophonie, pour l’amour d’une langue», une rencontre inédite entre de grands auteurs francophones dont JMG Le Clezio, Prix Nobel de littérature 2008.

 

Qu‘y a t-il de commun entre le Prix Nobel JMG Le Clezio, l’académicienne Barbara Cassin et le cinéaste Rithy Panh ? Ils ont la langue française en partage. Pour Gavroche-thailande.com, qui se bat sans relâche depuis 26 ans pour faire vivre la francophonie en Asie du sud est, la publication de «Francophonie, pour l’amour d’une langue» est un véritable cadeau. La poésie, le goût des mots, l’envie de faire rayonner le français dans le monde transpirent à toutes les pages. L’organisation internationale de la francophonie (OIF), qui a soutenu ce projet, mérite d’en être remerciée et saluée. Oui, la Francophonie a une âme. La preuve ? Ce petit livre qui se lit d’un trait.

 

Ci dessous le texte de la quatrième de couverture:

 

Pour l’amour d’une langue


L’âme d’une langue n’est pas qu’une affaire de mots. Elle est aussi l’affaire de tous ceux qui l’emploient, la parlent, l’écrivent et construisent son univers linguistique si singulier. L’Organisation internationale de la Francophonie, qui regroupe 88 États membres ou observateurs, est au service de la vaste communauté d’acteurs ayant le français en partage. Son cinquantième anniversaire, en cette année 2020, est donc l’occasion de redire combien ce lien qui nous unit est fort. De l’Afrique à l’Europe en passant par l’Asie et l’Amérique latine, la langue française a tissé entre nous des racines bien plus profondes qu’on ne le pense. Des racines héritées de notre histoire commune, même lorsque celle-ci est douloureuse, et toujours fécondées par la modernité.

 

Ce petit livre n’est pas un guide. Il ne prétend pas tout dire de l’âme de la langue française. Il est écrit avec le cœur et dit la passion que nourrissent les écrivains pour ces mots qui les ont, tous, rendus plus grands, et leur permettent d’écouter battre le pouls des peuples. Parce que mieux se comprendre est la condition, toujours, de notre renaissance.

 

Un récit de Jean-Marie Gustave Le Clézio, suivi d’entretiens avec Barbara Cassin (Nous parlons tous plusieurs français), Dorcy Rugamba (Ecrire en français, c’est s’approprier des siècles de métissage), Fawzia Zouari (La langue française dépasse les identités), Rithy Panhb (Le français m’a permis de dissiper le brouillard de ma mémoire) et Simon Njami (Je vote Hugo pour le français, Baudelaire pour l’esprit de la langue française).

 

Un HORS-SERIE de la collection L‘âme des peuples

Les plus lus